gif
Loading ...

Qu’appelle-t-on orthodontie classique ?

L’orthodontie classique est une technique basée sur le port de bagues ou “brackets” et de fils métalliques. Chez Maurienne Smile, nous réalisons ce traitement d’orthodontie pour les adolescents principalement.

De petits boîtiers en métal ou en céramique sont fixés sur la face visible des dents reliés par un fil métallique. Les bagues en céramique sont plus discrètes alors que celles en métal, plus résistantes. Lors des consultations, le docteur s’assure de l’évolution de l’alignement des dents et ajuste l’arc métallique de l’appareil qui relie les attaches entre elles. Elle peut également y ajouter des élastiques pour le déplacement des mâchoires. Les brackets permettent donc au Docteur Fouquet de contrôler avec précision le mouvement des dents.

La technique des brackets est l’une des méthodes les plus efficaces pour corriger les problèmes d’alignement dentaire. Cette technique s’adapte à une grande variété de problèmes dentaires. Parmi eux, les dents tordues ou encore les malocclusions. 

L’orthodontie classique permet une grande résistance. En effet, l’appareil est conçu pour durer tout au long du processus de correction dentaire.

La révolution des appareils auto-ligaturants

Ce type d’appareils orthodontiques nommés « auto-ligaturants » sont conçus sur la base de boîtiers spécifiques. Ils permettent de supprimer les ligatures qui sont habituellement utilisés dans les appareils conventionnels. Les appareils d’aujourd’hui offrent de beaux avantages, notamment sur le plan de l’apparence, de l’hygiène et du confort. Ils nécessitent tout de même un entretien quotidien.

Ils ne sont composés plus que de deux éléments qui permettent de réaligner les dents :

  • Une attache que l’on appelle « bracket », posée sur chaque dent
  • Un arc qui passe par chacune de ces brackets. Il a pour rôle de guider le déplacement dentaire.

L’utilisation de brackets nécessite des rendez-vous réguliers chez l’orthodontiste pour ajuster les fils. Ces consultations permettent également de surveiller la progression du traitement et d’apporter les ajustements nécessaires.